Oxygene, le pneu capable de nettoyer l’air des villes

8336
7
Le pneu Oxygene de Goodyear pourrait bien révolutionner notre façon de rouler. Et pour cause, ce pneu Lifi permet également de générer de l’électricité. Décryptage.

Il est estimé, qu’en 2050, les deux tiers de la population mondiale vivront dans les mégalopoles, comme le sont actuellement Paris, Londres ou Mexico. Ces personnes devront se déplacer et demanderont, comme l’indique Chis Delaney, président de Goodyear Europe, Moyen-Orient et Afrique, « une infrastructure et un transport plus intelligents et plus écologiques ». Ces nouveaux systèmes de transport innovants joueront un rôle essentiel pour relever les défis les plus importants de la mobilité et du développement urbains. Mais après avoir réinventé le transport dans les villes, il reste à … réinventer la roue !

L’avenir est dans la roue

C’est ce que propose Goodyear avec son concept de pneumatique dénommé Oxygene. Celui-ci illustre l’une des voies de recherche suivies par l’entreprise. Ce pneumatique comprend de la mousse végétale logée sur les flancs. Cela permet de nettoyer l’air ambiant. En effet, Oxygene absorbe l’humidité de la route par sa bande de roulement et inspire le CO2 de l’air pour nourrir la mousse située dans ses flancs et rejette l’oxygène grâce à la photosynthèse. Dans une ville de la taille, par exemple, de Paris et sa région avec environ 2,5 million de véhicules, cela signifierait la production de près de 3.000 tonnes d’oxygène et l’absorption de plus de 4.000 tonnes de dioxyde de carbone par an.

Par ailleurs, la construction d’Oxygene ne comprend pas de caoutchouc et sa forme est obtenue par impression en 3D à partir de poudre de gomme provenant de pneus recyclés. La structure légère et amortissante offre une solution d’une grande durabilité et sans risque de crevaison. Et, comme nous l’avons évoqué, la structure ouverte du pneu offre une sécurité supplémentaire qui augmente l’adhérence sur route mouillée en absorbant aisément l’eau de la bande de roulement.

Du pneu à l’électricité et au…LiFi

Mais, le pneu du futur ne joue pas uniquement un rôle de pneu, il génère également de l’électricité ! En effet, la photosynthèse produit un courant très faible, mais qui peut suffire à alimenter des capteurs situés dans les pneumatiques. Ce courant peut également être utilisé pour des effets lumineux destinés à communiquer en direction des piétons par exemple en les avertissant de manœuvres, changements de file ou freinage par exemple.

Enfin, Oxygen est un pneu qui communique également à longue distance grâce à une connexion de type LiFi. Celle-ci permet de se connecter à l’internet des objets et permettant un échange de données avec les autres véhicules alentours ou avec les infrastructures routières.

Le pneumatique devient ainsi un véritable acteur de la mobilité intelligente que nous promettent les villes du futur.

 

7 commentaires

  1. Charpin 20 avril, 2018 at 15:48 Reply

    Si on produit de l’énergie avec ce pneu, il faut bien la prendre qq part. C’est le moteur de la voiture qui consommera plus.

    • Amiot Lucas 29 avril, 2018 at 15:04 Reply

      Et bien non puisque l’électricité n’est pas produite avec un dynamo mais grâce à la photosynthèse. De ce fait, l’énergie provient du Soleil et non du moteur.

  2. Bernard MAURICE 20 avril, 2018 at 17:13 Reply

    Nous découvrons sans cesse les possibilités fabuleuses de ce monde grâce à l’imagination sans limite de l’homme nous sommes entrés dans la phase homo technobilis

    I love these fantastic world.

    Espérons simplement que l’intelligence l’emportera sur la bétise elle aussi sans limite.

    Bravo aux inventeurs/chercheurs !

  3. Her Bosrib 22 avril, 2018 at 08:14 Reply

    Tout cela me dépasse un peu (à vrai dire « beaucoup ») mais me semble assez génial, et peut-être pourrai-je le voir de me propres yeux car en 2050, si Dieu me prête vie, je serai plus que centenaire.

  4. OTTEVAERE 25 avril, 2018 at 17:08 Reply

    La mousse risque de se décoller sous l’effet, de la rotation de la roue et à la vitesse de celle -ci.
    Quand au temps, de la photosynthèse , s.v.p. (vitesse G TV)

Laisser un commentaire