Comment passer son permis sur Internet ?

1336
0
Entre le prix exorbitant et des délais d’attente interminables, passer son permis relève du parcours du combattant. Avec la loi Macron de 2016 visant à simplifier l’obtention du précieux sésame, des écoles de conduite en ligne proposent un permis facile d’accès et à moindre coût.

Davantage de flexibilité dans l’apprentissage

Chez ces nouveaux acteurs, tout se fait sur Internet. Plus besoin de se déplacer dans l’auto-école pour regarder des diapos du Code Rousseau. L’apprentissage s’effectue depuis son salon au moyen de cours et de tests accessibles en ligne. Une fois prêt, il suffit de s’inscrire en candidat libre et de choisir un centre d’examen près de chez soi. « Depuis que l’épreuve théorique est externalisée à des opérateurs privés comme La Poste, on obtient désormais une date d’examen dans les 24 heures », constate Benjamin Gaignault, cofondateur d’Ornikar, le pionnier du genre. Pour la conduite, ces auto-écoles s’appuient sur un réseau d’enseignants indépendants diplômés d’État et offrent une vraie flexibilité. On réserve ses leçons en quelques clics avec le moniteur de son choix, quand et où on veut en France. Celui-ci vient ensuite chercher chaque élève au point de rendez-vous le plus proche.

Un meilleur taux de réussite

Chez Ornikar, le taux de réussite au code est de 90% et 72% pour la conduite contre 60% et 55% en auto-école. Benjamin Gaignault son directeur général voit deux raisons à ces meilleurs résultats : « Premièrement nos clients sont un peu plus âgés que la moyenne avec souvent derrière une première expérience en auto-école. Ensuite nos enseignants en devenant indépendants sont incités à donner le meilleur d’eux-mêmes. »

Des délais de passage raccourcis

À la différence d’une auto-école classique qui dispose d’un nombre de places limité, le candidat libre peut s’inscrire directement en ligne à l’examen pratique. Avec ce système, l’élève n’est plus tributaire d’une auto-école qui dispose de places limitées et reste maître de sa présentation à l’inspecteur. « Avant, l’examen était dans la main dans les auto-écoles, aujourd’hui elle est dans celles des élèves », estime Benjamin Gaignault. La Loi Macron a aussi raccourci les délais d’attente pour les candidats libres. Dorénavant, les élèves d’auto-écoles ne sont plus prioritaires pour obtenir une date. Depuis 2017, les préfectures ont l’obligation d’accorder une place d’examen aux candidats libres dans les deux mois et non plus 24 mois comme au c’était souvent le cas.  Une décision qui a offert un coup d’accélérateur aux auto-écoles sur Internet.

Des prix défiants toute concurrence

Dans ces auto-écoles connectées où les frais de fonctionnement sont quasi inexistants, le permis de conduire est jusqu’à deux fois moins cher. Passer son code de la route ne coûte seulement que 29,90 euros sur Ornikar alors que dans une auto-école classique, c’est aux alentours de 300 euros. De même qu’une heure de conduite revient à 34,90 euros quand les établissements traditionnels la facturent 55 € en moyenne. Et s’il faut compter entre 1000 et 1500 euros pour une préparation complète dans une auto-école parisienne, le forfait classique auprès d’En voiture Simone s’élève à 750 euros. Ornikar et En voiture Simone ne sont pas les seuls acteurs du marché, citons par exemple : Lepermislibre, Auto-école.net

 

Laisser un commentaire