Plus d’une heure d’avance pour Carlos Sainz et Lucas Cruz au Dakar

1055
0
Un sprint… Cette année, le Dakar était présenté sous un nouveau jour : celui d’une longue course qui allait se jouer à un souffle, à un détail.

Au terme de la huitième des quatorze étapes du programme du Dakar 2018, un seul équipage peut affirmer qu’il n’a pas commis de grosse faute. Conséquence directe, le couple espagnol Carlos Sainz / Lucas Cruz compte plus d’une heure d’avance avec sa PEUGEOT 3008DKR Maxi.

Les suiveurs avaient regardé le début de parcours du vainqueur 2010 avec beaucoup d’interrogations. Seizième le premier jour, sixième le lendemain, puis troisième, deuxième, quatrième… L’Espagnol avait soigneusement évité de se mettre aux avant-postes pour ne jamais ouvrir la route. Ce n’est qu’en sortant du Pérou que Carlos Sainz a décroché sa première victoire d’étape afin de s’accrocher solidement à une seconde place derrière son équipier Stéphane Peterhansel et loin devant la concurrence.

Stéphane Peterhansel / Jean-Paul Cottret - PEUGEOT 3008DKR Maxi - Dakar 2018

Stéphane Peterhansel / Jean-Paul Cottret – PEUGEOT 3008DKR Maxi – Dakar 2018

Stéphane Peterhansel toujours en course

Mais lorsque chaque détail peut être un piège, Stéphane Peterhansel a perdu beaucoup sur la route d’Uyuni.

« Je me suis écarté de la trace et nous avons entendu un choc d’une violence inouïe », raconte le 13 fois vainqueur du Dakar. « Je n’ai pas vu la pierre que nous avons tapée. Tout le train arrière et l’amortisseur ont été arrachés suite à ce choc. Nous avons pris des pièces sur la voiture de Cyril Despres et David Castera. Nous avons passé 1h50min à remettre la 3008DKR Maxi en état. Le Dakar est encore long et tout peut encore arriver. »

Ce contretemps a donné l’avantage à Carlos Sainz. Le pilote de la PEUGEOT 3008DKR Maxi n°303 compte plus d’une heure d’avance sur un peloton compact en lutte pour la deuxième place. Nasser Al-Attiyah, Stéphane Peterhansel et Bernhard Ten Brinke se tiennent en une grosse quinzaine de minutes.

Plus que quiconque, Carlos Sainz sait qu’il lui reste beaucoup à faire avant d’envisager quoi que ce soit à Córdoba. Lui qui a gagné en 2010 avant de monter sur le podium en 2011, reste sur cinq abandons consécutifs en Amérique du Sud.

Dakar 2018

Dakar 2018

La neuvième étape, entre Tupiza en Bolivie et Salta en Argentine, a d’ores-et-déjà été annulée à cause de fortes précipitations. Mais la suite fait peur… Des dunes dès mardi matin, de la navigation dans des rios, puis Super Fiambala, son sable meuble et ses températures terrifiantes. Ce sera le terrain favorable à un exploit. Jeudi, les copilotes seront mis à rude épreuve avant d’éviter les embuches lors des deux ultimes journées. Córdoba est encore loin et le classement est tout sauf figé.

Dakar 2018 – Classement général après 8 étapes

1. Carlos Sainz / Lucas Cruz (PEUGEOT 3008DKR Maxi) 27:04:00
2. Nasser Al-Attiyah / Matthieu Baumel (Toyota) +1:06:37
3. Stéphane Peterhansel / Jean-Paul Cottret (PEUGEOT 3008DKR Maxi) +1:13:42
4. Bernhard Ten Brinke / Michel Perrin (Toyota) +1:23:00
5. Giniel De Villiers / Dirk Von Zitzewitz (Toyota) +1:37:09
6. Jakub Przygonski / Tom Colsoul (MINI) +2:28:36
7. Martin Prokop / Jan Tomanek (Ford) +2:43.30
8. Khalid Al Qassimi / Xavier Panseri (PEUGEOT 3008DKR Maxi) +2:45:42…

Dakar 2018

Dakar 2018

Laisser un commentaire