Axel Fischer : « Nous construisons des Madeleines de Proust sur roue »

5687
7
A l’approche des fêtes de fin d’année, il est d’usage de retomber en enfance. A 44 ans, Axel Fisher ne l’a semble-t-il jamais vraiment quitté. Ce dirigeant, passionné de voitures, pilote Norev spécialiste des véhicules modélisés. Conçu en partenariat avec les constructeurs automobiles, le catalogue Norev propose plus de 600 références.

Peugeot News : La société Norev est née en 1946. Comment a-t-elle traversé l’histoire?

Axel Fisher : Norev est l’anagramme de Véron, patronyme des frères fondateurs de la PME. Comme ils étaient basés à Lyon où le chimiste Rhône-Poulenc élaborait les nouveaux plastiques de l’après-guerre, ils ont lancé des miniatures en plastique, simples à fabriquer et moins onéreuses que le métal. C’était idéal pour les enfants. Et Simca alors marque phare était un commanditaire important. Hélas, Norev a périclité dans les années 80. Pour se relancer, la PME s’est positionnée sur les collectionneurs âgés de 40 ans et plus, désireux d’acheter une reproduction de la Peugeot 203 ou de la Renault 4CV que conduisaient leurs parents. Nous fabriquons des madeleine de Proust sur roues.

Comment négociez-vous le droit de reproduire?

La société demande toujours l’autorisation au constructeur de reproduire un modèle à titre gratuit ou en échange de royalties. La miniature est développée en collaboration avec le centre de design du fabricant. Une réduction au 1/43ème, c’est-à-dire 43 fois plus petite que le réalité prend 9 mois. Il faut compter une année pour une réduction au 1/18ème.

Pourquoi est-ce si long?

Malgré les logiciels 3D, simplifier le nombre de pièces prend du temps. Il faut aussi environ 3 mois pour concevoir le moule de la carrosserie. Par exemple, il est très difficile de reproduire les roues à rayons et les calandres. L’expérience est un atout. 

Combien de références proposez-vous? Et quelles sont les plus populaires?

La catalogue comprend plus de 600 références, inspirés des grandes marques européennes. Elles tournent au fil de l’actualité. 90% des nouveaux modèles des fabricants sont reproduits y compris les utilitaires! Les modèles réduits des nouveautés des constructeurs automobiles sont très demandés. C’est le cas des Peugeot 3008 et 5008. La catégorie des Youngtimers, représentée entre autres chez Peugeot par les 205 GTI ou 309 GTI reste populaire. Les collectionneurs recherchent la DS19, la mercedes AMG-GT ou les sportives qui ont couru les 24 heures du Mans. Les prix oscillent entre 30 euros et 90 euros.

Où trouve-t-on votre production?

30% de nos ventes sont réalisées en magasin pour collectionneurs, 30% auprès des constructeurs qui commercialisent ou donnent les miniatures via les concessionnaires, les sous-traitants, les salariés, les garagistes. Les magasins de jouets assurent 25% du chiffre d’affaires. Enfin, il reste 15% pour la vente à distance.

Pourquoi y a-t-il plus d’une douzaine d’échelles différentes?

La miniaturisation du train a commencé bien avant celle de l’automobile. Nous nous sommes donc adaptés à l’échelle du ferroviaire, soit 1/43ème. Ensuite chaque échelle a son avantage. Par exemple, 1/18ème permet de restituer les détails du moteur.

Quels sont vos projets pour l’avenir?

Aujourd’hui, tout est fabriqué dans notre usine en Chine. Dans les années 90 délocaliser était impératif. Avec 15 millions d’euros et 20 salariés, Norev peut à nouveau fabriquer à nouveau en partie en France. Nous comptons développer une nouvelle gamme de voitures-jouets pour le premier âge à partir de bouteilles de lait recyclées. Il y aura le même respect du modèle d’origine. Si ce projet aboutit au printemps 2018 ce sera une grande fierté.

7 commentaires

  1. Turck 19 décembre, 2017 at 19:15 Reply

    Bonsoir
    Je voudrais savoir si Norev va commercialisé le dernier Jumpy de Citroên et le Peugeot à l’échelle 1/43 merci

Laisser un commentaire