Comment conduire sous la pluie ?

5227
12
Ça y est, l’automne est là et avec lui, une météo maussade et souvent pluvieuse. Conduire sous la pluie n’est pas si compliqué mais demande néanmoins quelques précautions.

En cas de pluie, la préparation de la voiture et la vérification du bon fonctionnement de certains équipements est fortement recommandée. Vérifiez tout d’abord l’extérieur, notamment l’état des pneus. Ils doivent être dépourvus d’hernie sur leurs flancs bien entendu et leurs sculptures doivent être bien profondes. Plus elles le sont, plus le volume d’eau évacué par les sillons est important.

Soigner sa vision

La vision constitue l’autre élément majeur de la conduite sous la pluie. Cela concerne l’état de l’éclairage. A contrôler donc, le fonctionnement de toutes les ampoules évidemment, le nettoyage des phares et des feux arrière qui sont impératifs. A ne pas oublier, les vitrages primordiaux pour une bonne vision. A l’extérieur, vérifiez le bon état des essuie-glaces, leur caoutchouc ne doit pas être fendillé ni fissuré. Le lave-glace doit être rempli et les buses de pulvérisation doivent parfaitement fonctionner. Enfin, il convient de nettoyer le pare-brise et les vitres latérales, tant sur leur face extérieure qu’intérieure, ainsi que les glaces de rétroviseurs.

Plus il pleut, plus l’anticipation est nécessaire

En pratique, la conduite sous la pluie demande de l’anticipation, car l’adhérence au sol est environ moitié moins élevée que le sec. Les distances de freinage sont donc accrues de 50 %. Il convient, en outre, d’anticiper et de regarder le plus loin possible. La conduite doit également être la plus souple possible : passage de vitesses en douceur et action très progressive sur le volant et les freins. Bref, la conduite doit être la plus coulée possible. Bien entendu, adaptez votre vitesse aux limitations en vigueur par temps de pluie et laissez un écart important avec la voiture qui vous précède pour éviter ses pulvérisations d’eau.

La clim en hiver pour avoir suffisamment d’air

En roulant, il convient de régler la ventilation pour avoir suffisamment d’air sur le pare-brise afin d’éviter la formation de buée. Si votre voiture est dotée de la climatisation, mettez-là en route, même s’il fait froid dehors, en réglant la température vers 20 à 22 degrés, car un tel système assèche l’air. Celui-ci entrant dans l’habitacle sera plus sec que l’air extérieur. En somme que du bon sens…

12 commentaires

  1. VERRIER 26 octobre, 2017 at 11:24 Reply

    Bonjour,
    Merci pour ces précieux conseils.
    Pour ma part, j’ai un « truc » pour éviter la buée sur les vitres dans l’habitacle : remplir la partie basse d’une chaussette de litière pour chats et la fermer avec un élastic bien serré. Poser la chaussette sur le tableau de bord. La litière absorbera l’humidité ambiante et il n’y aura aucune buée sur les vitres.
    Bonne journée !

    • bremaud 28 octobre, 2017 at 14:11 Reply

      C’est peut -etre efficace pour la buée mais la chaussette ainsi remplie se transforme en projectile pour les occupants de la voiture en cas de freinage d’urgence ou d’accident

  2. RENE GALLAND 26 octobre, 2017 at 12:19 Reply

    j
    e viens de changer de voiture et je n’arrive pas à enregistrer sur my .peugeot ma nouvelle immatriculation
    que doit je faire ou c’est automatique .merci

    • Peugeot News 26 octobre, 2017 at 13:46 Reply

      Bonjour René,
      Avez-vous téléchargé l’application via ce lien: bit.ly/2xShnN6
      A défaut, pouvez-vous nous envoyer votre adresse email pour que nous puissions regarder cela.
      Merci et bonne journée
      L’équipe Peugeot News

  3. gougnard 26 octobre, 2017 at 12:58 Reply

    bonjour oiu tout a fait d’accord avec l’utilisation de la clim c’est tres efficace a condition de bien la maitriser

  4. Gilbert VERDALLE 26 octobre, 2017 at 16:37 Reply

    En cas de pluie, il est fortement déconseillé d’utiliser le régulateur de vitesse. Au passage d’ une grosse flaque d’eau, le véhicule sera fortement déstabilisé à la sortie de cette flaque, vous risquez d’en perdre le contrôle.

    • Golfy 30 octobre, 2017 at 18:16 Reply

      Les véhicules équipés de régulateur ont en général l’ESP et d’autres systèmes électroniques de contrôle : la simple différence de vitesse d’une des 4 roues entraine automatiquement la coupure du régulateur. Si le véhicule glisse, le système ralentira le véhicules en s’appuyant sur les roues ayant le plus d’adhérence.
      Par contre, réduire sa vitesse reste de circonstance.

  5. Poitre 26 octobre, 2017 at 17:33 Reply

    U n conseil manque à mon avis sur la conduite sous la pluie: Déconnecter le régulateur de vitesse ; en cas d’aquaplaning,le véhicule « s’emballerait » et difficilement contrôlable.

  6. Rousseau 27 octobre, 2017 at 04:16 Reply

    J’ai une 108 je trouve tres gênante la peinture blanche par bande sur leS votes du tableau de bord car elles se reflètent dans les réflecteurs de chaque côté de la voiture ce qui est une gêne à la visibilité

  7. Huguette TOUSSAINT 28 octobre, 2017 at 13:05 Reply

    Suis tout à fait d’accord, je ne sais pas qui a eu cette riche idée de mettre du blanc sur le tableau de bord qui se reflète dans les rétroviseurs extérieurs, c’est extrêmement gênant dans la 108.

  8. bremaud 28 octobre, 2017 at 14:16 Reply

    j’ai une 2008 de 2013 et je trouve que la réverbération est favorisée par les plastiques brillants de la planche de de bord. Je suis obligé de mettre des caches pour ne pas être ébloui. J’espère que ce défaut a été réglé depuis.

Laisser un commentaire