208 GTi By Peugeot Sport : Charismatique, affirmée, attachante. Une cascade de qualités !

9435
15
Appliquer la recette gagnante de la trentenaire 205 GTi sur l’actuelle 208 : le pari est osé. C’est sur les routes du Jura que nous emmenons une Lionne griffée By Peugeot Sport, gage de sensations… et d’un retour aux sources ?

ESPRIT GTI AFFIRMÉ

Se basant sur une carrosserie trois portes, nous reconnaissons l’allure de la 208 avec les mêmes traits de style et des proportions équilibrées. Le bouclier évolue pour accueillir une calandre où le motif à damiers évoque l’univers de la compétition automobile : pour confirmer le tempérament particulier du modèle, une lame rouge en partie inférieure ancre le look de cette 208 GTi By Peugeot Sport dans un univers résolument sportif.

À l’arrière, la même touche racée est présente grâce à un becquet et une double canule chromée parachève l’allure. De profil, la ligne de caractère prend forme dans les flancs creusés au niveau des portières, puis vient ceinturer l’arrière de la voiture pour apporter à la poupe une assise rassurante.

Notre modèle d’essai se pare de la teinte optionnelle bi-ton bi-matières, où le noir mat texturé à l’avant du véhicule laisse place, sur la partie arrière, au bleu magnetic emprunté de la Peugeot 308. Une Coupe Franche oblique délimite ces deux couleurs, et apporte à notre petite sportive une exclusivité qui fera parler d’elle sur les routes.

POUR PILOTE SOUCIEUX DU DÉTAIL

Le conducteur s’installe dans un univers rouge et noir cher à l’esprit GTi. Pour aller encore plus loin, les préparateurs Peugeot Sport ont intégré de véritables sièges baquets en Alcantara et TEP noir. Réglables en hauteur, profondeur et en inclinaison, leur plan de forme épouse parfaitement les occupants des places avant. Face au pilote, le combiné d’instrumentation tête haute du Peugeot I-Cockpit est mis en valeur par un dessin de cames rouges lumineuses. Le volant cuir revendique sa filiation avec l’emblématique Peugeot 205 GTi en accolant les mêmes lettres mythiques sur le méplat inférieur.

On notera l’apparition d’un nouvel écran tactile plus réactif, intégrant le système GPS TomTom avec informations trafic. Aussi, les occupants peuvent profiter d’une connectivité simplifiée avec leurs smartphones Android via MirrorLink, AndroidAuto ou Apple avec CarPlay.

La proposition est visuellement élégante et suffisamment distinctive pour plaire aux amateurs de sportivité et d’exclusivité. Il ne reste plus qu’à tourner la clé de contact pour confronter le dynamisme suggéré au trajet routier que nous avons sélectionné.

LIMITES REPOUSSÉES

Sur notre tracé, les points de vue montrant le massif Jurassien et les lacs en contrebas ne manquent pas. Mais c’est celui du i-Cockpit qui nous attire inlassablement, et nous appelle à davantage de découvertes. Nous acceptons son invitation, et nous nous laissons accompagner par la sonorité rauque de la ligne d’échappement : sa mélodie nous berce et se révèle plutôt discrète pour un usage quotidien.

En usage plus soutenu, le 1.6L turbocompressé enchante ses occupants et délivre de belles poussées grâce à sa nervosité et ses 300Nm de couple disponibles dès 1500 tours par minutes. Le conducteur gagne ses galons de pilote amateur au moyen d’une commande de boite précise, et il ressent la mécanique à travers le son délivré par les retours de gaz à l’échappement.

Avec la nouvelle géométrie des trains et des amortisseurs au tarage plus ferme que le modèle GTi classique, le châssis est rivé au sol dans toutes les situations. Lors des phases d’accélération en courbes, le différentiel à glissement limité Torsen apporte une meilleure distribution du couple pour sublimer le châssis optimisé par Peugeot Sport où le freinage est amélioré à l’aide de disques de 323 mm à l’avant.

En pratique, cela se traduit par une conduite efficace distillant au pilote et à ses accompagnants un plaisir de conduite décuplé, à condition d’aimer les sensations fortes ! Le train avant est incisif, avec un arrière qui ne surprend pas : les remontées d’informations sont excellentes. Ces améliorations offriront aux pilotes les plus aguerris le plaisir de provoquer la voiture pour apprécier son comportement dynamique, puisque son ESP permissif autorise une conduite incisive tout en se montrant sécuritaire. Cette nouvelle GTi colle à l’esprit hérité de la 205, tout en apportant une dose de sécurité incontournable aujourd’hui.

CHARISME ET NERVOSITÉ : POLE POSITION

La 208 GTi By Peugeot Sport a un caractère qu’elle ne cherche nullement à dissimuler. Plaisante sur grands trajets où sa sobriété plaira à ceux cherchant une polyvalence d’usages, elle sait réveiller la bête qui sommeille en elle lorsqu’on la provoque. Mais, sur route ouverte, les possibilités restent limitées : pour en tirer le maximum, nous ne pouvons que conseiller d’aller confronter son tempérament sur un circuit automobile. Cela dit, dans toutes les circonstances, on retrouve un plaisir de conduite qui s’apparente à celui des 205, jadis reines de la catégorie, avec un châssis raide et un moteur toujours disponible. Aussi, on apprécie les aides à la conduite apportant une meilleure polyvalence d’usages. Énervée mais charmante, la 208 GTI dans sa version Peugeot Sport est un incontournable qui promet de ne jamais décevoir.

CONSOMMATIONS RELEVÉES

Aussi performante qu’efficiente, la 208 GTi By Peugeot Sport rejette seulement 125 grammes de CO2 par kilomètre, et est équipée d’un Stop&Start. Pendant notre voyage, nous avons relevé une consommation moyenne de 5.9 litres aux 100, décomposée en :

  • Cycle urbain : 7.1 l/100 km
  • Extra urbain : 4.8 l/100 km
  • Mixte : 5.8 l/100 km
  • Sportif : 8.5 l/100 km

Nos remerciements à Marc du Club GTiPowers pour le prêt de sa photogénique 205 GTi de 1987.

Tobias André

15 commentaires

  1. algoud 23 novembre, 2017 at 11:55 Reply

    bjr,
    Au tarif ou est vendue cette auto il ne devrait pas y avoir de supplément optionnel !!!!

    n ancien client Peugeot …

  2. CHAUVELOT 23 novembre, 2017 at 14:46 Reply

    bords de sièges fragiles

    trop de plastiques durs

    attention au bord des jantes le long d’un trottoir

    son a l’échappement insipide

    joncs d’aile qui se décollent

    pour moi voici les principaux inconvéniants,sinon bonne voiture dans l’ensemble

  3. SCHIARI Claude 23 novembre, 2017 at 16:05 Reply

    Bonjour , j’ai Possédé ce Véhicule pendant 14 Mois et je me suis Régalé avec en Montagne … Par contre , le Confort est Moyen sur nos Routes Abimées en Plaine , la Suspension étant très Raide pour la Bonne Tenue de Route … Par Contre , Véhicule Gourmand , Consommation Elevée en Conduite Sportive … SCHIARI Claude Adhérent Peugeot Sport .

  4. depreaux philippe 23 novembre, 2017 at 16:42 Reply

    superbe auto à l’image de son ancétre appel au secours je recherche 2 bas de caisse 205 gti 1.6 de 1985 les miens sont pourris cordialement quel plaisir de rouler en gti

  5. Pierre 27 novembre, 2017 at 10:29 Reply

    1. Le couple max est dispo @ 3000tr/mn et pas à 1500tr/mn. C’était sur le THP200 que le couple max de 275Nm était dispo @ 1750tr/mn. Ceci dit @ 1500tr/mn, elle a du couple quand même.

    2. La conso est bien optimiste mais c’est vrai elle consomme peu pour une sportive (8L en moyenne en roulant un peu fort)

  6. DEMAILLY bd 19 décembre, 2017 at 09:55 Reply

    la consommation de la 208 BPS est un plus élevée que les 5,8l en moyenne et 8,5l en sportif
    rajoutez 50% et on sera dans le vrai
    sinon la 208 GTI BPS est super mais il faut un temps d’adaptation :
    l’arrière est joueur et il faut être très fin au début
    sur route rapiécée et ondulante , le torsen agit nerveusement
    bien tenir le volant notamment en montant les vitesses
    puis tout cela s’améliore après quelques centaines de km
    le freinage est puissant mais inutilisable sur la neige et la glace
    la moindre sollicitation fait bloquer les roues et bonjour la cata
    c’est un génial jouet , même à 66 ans

  7. Pascal 30 décembre, 2017 at 15:57 Reply

    Voiture très agile avec une direction incisive mais le réservoir est trop petit .
    Elle aurait mérité des amortisseurs réglables car après avoir possédé pendant 40 ans que des GTI , turbo ,16 S ,cupra R etc …. du même type , je n’ai jamais eu une auto aussi tape c…!
    Le freinage est idéal mais le son à l’échappement est insipide , une position sport avec quelques retours de gaz auraient ajouté à l’ambiance à bord .Le GPS SMEG est décevant , les couleurs sont fades et il n’est jamais en 3D car la majorité des villes ne sont pas modélisées (La tour eiffel peut-être ? )mon TOM TOM de 10 ans m’offre les mêmes prestations !.
    Enfin on ne peut pas écouter de la musique sans mettre le contact général , ainsi après 3 minutes , tout s’éteint pour protéger la batterie! .
    La 208 BPS reste tout de même un formidable jouet doté d’une excellente tenue de route .

Laisser un commentaire