Essence, Diesel, Electricité : comment choisir son carburant ?

208
1
L’achat d’une voiture est souvent l’objet d’interrogations, que ce soit en famille, en couple et même pour un usage individuel. Quelle couleur, quel type, quel moteur, quel intérieur et surtout… quelle énergie ? Peugeot News vous aide à y voir plus clair.

L’essence, la valeur sûre

Si l’essence, pour des raisons souvent écologiques, est largement critiquée, elle reste la plus utilisée. De nombreuses études se sont penchées sur l’épineuse question de savoir qui du diesel ou de l’essence est le plus néfaste pour l’environnement. La réponse n’est pas si simple puisqu’elles polluent différemment. Ces deux carburants ont également l’avantage d’un principe de ravitaillement en énergie basique par le réseau des stations-service. Le remplissage d’un réservoir est rapide et offre de 500 à 800 km d’autonomie. En ce qui concerne la mécanique, les moteurs essence ont également l’avantage d’une plus grande simplicité que les diesel, mais ces derniers offrent des émissions de CO2 réduites de 15 à 20 %. Reste que ces motorisations à base de carburants contenant du carbone, rejettent des polluants issus de leur combustion, des particules mais également des oxydes d’azote ainsi que du CO2.

L’électrique, la reine du silence

L’Electrique a, quant à elle, de nombreux avantages :  d’abord un fonctionnement beaucoup plus silencieux, pas de dépendance au pétrole, aucune émissions polluantes, ni CO2, lors de l’usage du véhicule. En outre, les voitures électriques offrent aujourd’hui une autonomie proche des 250 à 300 kilomètres. D’ici trois ans, constructeurs et producteurs de batteries promettent un doublement de l’autonomie. Il reste cependant beaucoup de questions autour du moyen pour les charger. Et tout particulièrement de charge rapide qui permettront de « faire le plein » en une quarantaine de minutes, au lieu de… deux à trois heures actuellement.

L’hybride, essence et électrique au service d’une même voiture

Enfin, il est possible de combiner les carburants avec la voiture dite hybride. Celle-ci comprend deux sources d’énergie et deux motorisations. Elle peut parcourir de grandes distances avec son moteur essence et offrir les avantages de la voiture électrique en ville et à basse vitesse. Les batteries sont rechargées par le moteur essence ou par un branchement sur une borne, comme une voiture électrique. Dans ce cas, la voiture est dite « hybride rechargeable » et peut offrir de 30 à 50 kms en roulage tout électrique. Inconvénient de cette dernière solution, son coût et l’encombrement des deux systèmes mécaniques.

Ne pas passer à côté de L’hydrogène

Reste la « voiture à hydrogène » qui séduit de plus en plus de conducteurs.  Cette voiture dotée d’un moteur électrique, dont l’énergie ne provient pas d’une batterie mais d’une pile à combustible alimentée par de l’hydrogène offre à la voiture électrique l’autonome qui lui manque. Au contact de l’air, l’hydrogène produit de l’électricité avec comme seul sous-produit polluant…. de l’eau !

1 commentaire

  1. Daniel VANDEKERCKHOVE 30 décembre, 2017 at 17:03 Reply

    J’attends avec impatience la voiture à hydrogène de Peugeot car la piste de la pile à combustible me parait être la solution la plus « propre » à tout point de vue!

Laisser un commentaire