L’automobiliste privilégie avant tout le rapport qualité-prix

418
2
Le Diesel a défrayé la chronique en 2016 et il en sera probablement de même en 2017. Et pourtant, les conséquences des moteurs truqués sont marginales sur les ventes de Diesel. Quel est donc le lien entre entre préoccupation environnementale et acquisition d’un véhicule ? Le point avec Flavien Neuvy, responsable de l’Observatoire Cetelem.

Peugeot News : Quelle est la place de l’écologie lors de la décision d’achat des automobilistes?

Flavien Neuvy : Avant l’écologie, les Français se préoccupent d’abord du rapport qualité-prix. Même si les mentalités évoluent, de nombreux critères d’achats supplantent la conscience environnementale : la marque, la puissance du moteur, le style et le design sont déterminants. Arrivent ensuite la consommation de carburant, la sécurité et la tenue de route ainsi que le confort. 

Peugeot News: Quel est l’impact du Dieselgate sur les ventes de voitures diesel?

F.N: Les conséquences du scandale des moteurs truqués furent marginales sur les ventes de Volkswagen. Il faut cependant rester prudent car c’est un feuilleton à rebondissements qui revient régulièrement à la Une de l’actualité. Mais au global, les achats de diesel ont encore baissé en 2016 pour se rapprocher de la barre symbolique des 50%. Le diesel pourrait ne représenter que 30% des immatriculations de véhicules particuliers neufs à l’horizon 2020. Une évolution provoquée en grande partie par les décisions des pouvoirs publics. Les nouvelles vignettes Crit’Air qui pénalisent les moteurs polluants ou bien l’harmonisation des prix du diesel et de l’essence en sont l’illustration. Et localement, les grandes villes sont de plus en plus tentées de limiter la circulation.

Peugeot News: Les automobilistes renonceront-ils à la circulation urbaine en raison de ces nouvelles contraintes ?

F.N: Je ne crois pas car la voiture reste plus rapide et efficace que les transports en communs pour certains trajets professionnels. Les mesures fiscales ou environnementales, qui agacent et pénalisent les conducteurs ne feront pas disparaître l’automobile. Je voudrais signaler que lors des pics de pollution à Paris entre Noël et le jour de l’an, il y avait très peu de circulation. Cela montre que le transport routier n’est pas le seul émetteur de particules fines. Le résidentiel a aussi sa part de responsabilité.

Peugeot News: Quelle tranche de la population est la plus concernée par l’environnement ?

F.N: Contrairement à une idée reçue, les jeunes ne sont pas les plus sensibles à cette problématique. Les femmes et les plus de 60 ans y sont plus attentifs.

Peugeot News: Quel avenir pour les voitures électriques et hybrides rechargeables ?

F.N: Malgré de fortes progressions, les ventes de ces types de modèles restent marginales. Mais la part de l’électrique va progresser avec la commercialisation de moteurs plus autonomes. Par ailleurs, une possible remontée des prix du pétrole serait de nature à renforcer l’attractivité de la voiture électrique.

Peugeot News: Autopartage et location entre particuliers se développent. Ces pratiques considérées comme plus respectueuses de l’environnement et économique impactent-elles les ventes?

F.N: Je ne suis pas sûr que ces nouveaux services de transports collaboratifs pénaliseront le chiffre d’affaires des constructeurs. Ils concurrencent davantage le train et notamment le TGV devenu moins compétitif.

2 commentaires

  1. RIDARD 17 février, 2017 at 16:46 Reply

    j’ai eu dans ma vie 23 voitures,rien que des Française don 8 Peugeots depuis 1969.
    Je n’adhère pas à toutes ces combine de partage et autres pièces d’occasion.
    J’aieu 2 dielel 604 et 605 : que des soucis et avecmes autres essence 504 505 604 gl et tx : rien que du bonheur.Aujourd’hui, retraité, j’ai opté en 2010 pour une 206+.
    Pas de confort ni de silence, mais quelle fiabilité !

Laisser un commentaire